Fair Isle

Située entre les archipels des Orcades et des Shetland, Fair Isle est une étape de la route entre l’Écosse et les côtes anglaises ouest ou est, ou vers les pays scandinaves. Elle possède au nord un port naturel dont la protection a été renforcée par un enrochement qui protège le mouillage. Isolée au milieu de courants dangereux et poissonneux, c’est un refuge pour les oiseaux de mer qui sont nombreux à y nidifier. On y trouve des pâturages juchés sur des rochers abrupts pour des moutons tous terrains. La laine des Shetland est mondialement réputée.

Une exceptionnelle journée de chaleur à 21°C
Petits et robustes, de pure race Shetland. les moutons du nord s’élèvent tout seuls dans les pâturages les plus exposés de l’île
Moutons du Sud : ils connaissent leur maître et sont relativement familiers, plus dodus aussi que ceux du Nord , car croisés avec des races plus grandes, ce qui nécessite de surveiller les mises bas.

Les falaises sont très hautes, les terres agricoles et pâturages se trouvent ainsi protégés des embruns, le granit encaisse les coups de boutoir des vagues. La partie centrale légèrement déclive est protégée du vent, surtout au sud ou se situent les maisons.

Fair Isle a été habitée depuis des millénaires. D’après ses habitants, c’est un endroit très agréable à vivre, surtout depuis que l’île communique avec les autres Shetland par une rotation régulière d’un ferry et d’un avion. Ils sont actuellement 56, dont une jeune française, Marie, tombée amoureuse de cette île il y a 5 ans. Elle a fondé une entreprise qui accueille des stagiaires tricoteuses intéressées par la qualité de la laine et la beauté de cette île. « Fair isle with Marie »

Marie occupée à tondre une des brebis du troupeau du Nord, qui est en communauté . Ces moutons sont rassemblés 3 fois par an
Les moutons Shetland du Nord rassemblés pour la tonte annuelle et la castration des jeunes mâles.
Proche d’un phare bas sur pattes, une grande corne de brume désormais en ruines

Les falaises abruptes sont idéales pour les oiseaux de mer. Cette année cependant, il semble que les plus grands d’entre-eux soient décimés par une grippe aviaire : des cadavres de grands labbes ou skuas et de fous de Bassan en témoignent .

Falaises nord : l’îlot rocheux au fond à droite abrite la roquerie des fous de Bassan
sheep rock

1 réflexion sur « Fair Isle »

  1. wahou !! magnifiques photos mais quelle tristesse cette grippe aviaire…bonne continuation

    J’aime

Répondre à Harley en route Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close