Canal Smyth, Canal de Wide, Puerto Eden 21- 27 février

canal Smyth Puerto Eden.jpg

27 février : petite pause à Puerto Eden et c’est déjà reparti dans le canal Mesier!

Position: 48°53′ S, 74°24′ W, 1026 hPa, mer calme, vent 10 kt de face.

L’épave du Captain Leonidas un peu au nord de Puerto Eden

epave leonidas2epave leonidas

Hier nous sommes arrivés à Puerto Eden, un village de pêcheurs sur une île isolée du monde. Nous avons rencontré l’Armada (gardes côtes) et les carabineros, extrêmement accueillants et serviables, et fait le tour du village sur un chemin en bois monté sur pilotis. Il n’y a pas de légumes ni de fruits à vendre, seulement du poulet et du mouton congelé. En revanche, nous sommes allés à la rencontre de Léo et Claude au retour de la pêche, ils nous ont vendu des roballos, un délicieux poisson de Patagonie et surtout des Centolla (ou king crabe).

Le soir Zoomax est arrivé, nous avons partagé avec Anna et Paolo nos crabes avec du riz et un Chardonnay, un festin !

Zoomax et Laureline à Puerto Eden

zoomax a p Eden

laureline à P eden2.jpeg

laureline à P eden

Transfert de gasoil à Puerto Eden

26 transfert de gaz oil a puerto eden.jpeg

ecole puerto eden

26 février : arrivée à Puerto Eden!

Une côte de baleine décore le ponton de bois devant l’école de Puerto Eden

27 os de baleine27 puerto eden rue principale

27 mouillage P Eden

côtes de baleine pour retenir un toit de tôle à Puerto Eden

puerto eden cotes baleinepuerto eden2puerto eden

nueva esperanza.JPG

racapitulatif.pngPosition: 49°29′ S, 74°27′ W, 1028 hPa, vent vrai 5 kt, progression au moteur et GV 2 ris dans Paso Piloto Pardo, courant 0,6 kt au 290°, température extérieure 8°. Temps couvert, il ne pleut pas, nous sommes au centre de l’endroit le plus arrosé de la planète, parait-il.

brumes

Hier, nous avons remonté le canal Wide par vent katabatique de NE 25 kt descendant des glaciers Europa, Pinguin, Rindgove et Pio XI venus des Andes. Le vent froid venu des glaciers est plus lourd il cherche à descendre en dessous des couches plus chaudes. La mer était envahie de growlers et petits icebergs , de couleur topaze vélés par les glaciers, tous les cent mètres à perte de vue, ce qui a compliqué singulièrement la navigation. Pour les gros bien visibles, on a le temps de modifier la trajectoire, en revanche les petits transparents ne se voient qu’au dernier moment. La consigne est de préférer les taper avec la coque pour les écarter, plutôt que virer au dernier moment, afin d’éviter de les envoyer en dessous vers les safrans ou l’hélice. La coque a pris quelques griffes et quelques bosses.

Vers 18h, nous avons mouillé dans la Caleta Apala, l’ancre par 8 m et deux amarres attachées aux arbres. Apala est le nom donné par les Alakaluf aux Baleines qui fréquentent souvent cette baie, le nombre des baleines à bosse est maintenant en augmentation, par contre les Indiens qui vivaient ici depuis 10000 ans ont entièrement disparu depuis l’arrivée des Blancs.

glaces flottantes.JPG

25 février : caleta Pablo Neruda

caleta Pablo Neruda

pablo neruda

Position: 50°06′ S, 74°39′ W, 1026 hPa, vent 23 kt NW, GV 2 ris et moteur au pilote wind à 15° du vent, courant défavorable 2,1 kt, vitesse 3,7 kt.

Hier nous avons mouillé dans la Caleta Pablo Neruda. De loin on repère une faille dans la végétation des montagnes, en approchant il faut slalomer entre de petites îles habitées par des colonies de cormorans impérial qui se font sécher au vent.

caleta Pablo Neruda

26 pablo neruda.jpeg

L’entrée de la calanque n’est visible qu’au dernier moment, la faille est profonde de 1 mille, elle conduit à un espace entouré de végétation très dense où il y a juste la place pour l’ancre et deux amarres à terre, des dauphins nous ont suivi dans la passe, ils nous regardent faire en nous éclaboussant avec leurs cabrioles.

des dauphins nous ont suivi dans la passe

26 dauphins.jpeg

Une loutre parait très intéressée par le déroulement de nos allers et venues en dinghy, on entend sans le voir un martin pêcheur, nous restons tous les trois silencieux devant un pareil enchantement. A terre une cabane et un casier à centolla témoignent de la fréquentation du refuge par les pêcheurs, un espace vert permet une courte promenade, mais il est impossible de pénétrer dans la forêt tellement elle est dense et encombrée d’un enchevêtrement d’arbustes et d’arbres morts couverts d’un à deux mètres d’épaisseur de mousse.

martin arbrecaletadauphinloutremartin

24 février: la baie de Villarica

entree ds Villarikavillarikaarnaud

Position: 50°45′ S, 74°08′ W, Canal Pitt, 1026 hPa, vent nul, moteur 1700 t/mn, vitesse 5,9 kt, Température extérieure 3° le matin, 7° l’après midi.

carte au 24

Hier nous avons remonté le canal Sarmiento au moteur par vent quasi nul. Nous avons trouvé refuge dans la baie de Villarica dans laquelle on accède par une passe étroite entre les falaises. On pénètre ainsi dans un havre de verdure et de collines, avec en arrière plan les hauts sommets enneigés des Andes.

pêcheur dans le canal Sarmiento

27 pecheur sarmiento

baie2baie

loutre.jpg

Des loutres qui pêchaient leurs coquillages à l’entrée sont venues en curieuses tout près du bateau. C’est la troisième fois que nous pouvons les observer de près. Elles ont été chassées au 18ème et 19ème siècle pour leur fourrure précieuse au point que les deux espèces (huillin et chungungo) étaient en voie d’extinction, d’autant que les indiens eux-mêmes les utlisisaient pour se vêtir, se nourrir et même pour le troc avec les blancs. La huillin vit en eau douce comme en eau de mer, la Chungungo seulement en eau de mer, elles se nourrissent de coquillages à faible profondeur, et ne sont pas affectées, contrairement à l’homme, par la marée rouge.

dauphin & glaces3dauphin & glaces2

dauphin & glaces.JPG

Le Chili est le paradis des coquillages, mais en 1972 est apparue une épidémie qui a frappé les bivalves en provoquant un fort impact sur l’économie du pays. La marée rouge résulte de l’action d’une algue microscopique (Alexandrium catenella) qui provoque, quand on mange les bivalves qui en sont porteurs, une paralysie et la mort en 24 heures par asphyxie due à la paralysie des muscles respiratoires. Même en service de réanimation, les chances de survie sont très basses.

23 février : Moonlight Shadow

position: 51°27′ S, 74°03′ W, 1012 hPa, vent W 17 kt (grib), vent debout dans le Canal Sarmiento, GV 2 ris, moteur 1700 t/mn, vitesse 4,6 kt.

27 mouillage

arnaud et marcmoonlight shadow

carte au 23.png

Hier a été une journée adrénaline: nous voulions arriver tôt dans Moonlight Shadow afin d’aller photographier en promenade dinghy les ouettes, les loutres et les martins pêcheurs. Le trajet à parcourir n’était pas très long: 33 milles, mais le vent de face s’est levé dans le canal Sarmiento avec plus de force que prévu: 35 kt rafales à 42, mer grise mauvaise, visibilité réduite. Nous avons louvoyé pendant des heures au ras de la côte, là où le courant est moins fort, sur la ligne de fond des 20 m, parfois tout près des brisants. Au moment d’abandonner, pour aller mouiller à 6 milles plus bas, une adonnante providentielle nous a permis de faire cap sur l’entrée étroite de la caleta, et d’y pénétrer en surfant entre les rochers.

26 arnaud et marc26 arnaud et marc2

Une fois entrés, le contraste est saisissant: Silence et calme, chemin étroit bordé par une forêt primaire luxuriante, comité d’accueil par les dauphins, canards vapeurs, manchots magellan, cormorants royal, martin pêcheur, couples de ouettes marine, chimangos.

cormorans

Petits travaux mécaniques avec Marc: le groupe Northern light ne voulait plus démarrer par défaut d’arrivée de gasoil, même avec la pompe manuelle, qui restait molle. C’est en fait la vanne de sortie du réservoir de gasoil qui est fendue, ce qui occasionne une prise d’air. Il faudra la changer. En attendant nous avons bouché la fente avec de la pâte epoxy, le groupe démarre à nouveau au quart de tour. Pour fêter ce retour de l’électricité, nous avons fini par une soirée cinéma: « Braquage à l’anglaise » avec Jason Slattam. Arnaud a réussi à brancher le son de la télé dans les enceintes de la chaîne HiFi.

22 février: le canal Smyth est un village !

Position: 51°50′ S, 73°43′ W, 1015 hPa, vent 25 kt NW rafales à 30, GV 2 ris, au près à 15° du vent avec appui moteur dans estrecho Collingwood, vitesse 4,5 kt, température 4°, il a neigé cette nuit au dessus de 200 m.

Hier dans le canal Smyth, nous avons retrouvé le Saint Michel, la goélette Damien II de pavillon Allemand, coque bleue, pont blanc, sous grand voile, voile de misaine et trinquette génoise, que nous avons photographié sous une belle lumière avec en arrière plan les montagnes enneigées. Nous avions fait connaissance avec Hans à Mar del Plata, son bateau en acier est parfaitement entretenu depuis 39 ans. Il s’agit du sister ship du Damien II, un bateau de légende, avec lequel Jérôme et Sally Poncet ont hiverné en Antarctique en 1978. Leur épopée est racontée par Sally dans « Le grand hiver ». Dion, leur fils est né sur le bateau en 1979, à Gritviken en Géorgie du Sud. Nous l’avons rencontré sur l’île de Beaver, aux Malouines, il vit avec Juliette en trappeur des temps modernes, comme son frère Liev, et son père Jérôme.

le canal Smyth

26 smyth paysage.jpeg

Nous avons été contents des retrouvailles et de bavarder par VHF avec le Saint Michel, le canal Smyth est un village !

Le Saint Michel, sous pavillon Allemand, est une réplique du Damien II de Sally et Jérôme Poncet

St Michel

En route nous avons revu aussi Imagine, voilier de 40 m et 5 barres de flèche amarré à côté de nous au ponton d’Alcasyn à Ushuaia, ainsi que Dorothéa III et Iron Lady. Finalement on n’est pas tout seul au bout du monde.

Le mouillage du Paso victoria

victoriavictoria4victoria3

le canal Smyth

pétrel géant au décollage dans le canal Smyth

26 smyth petrel26 smyth pecheur

smythbateau pecheurapproche victoria

canal Smyth : épave du Saint Léonor (USA) sur les rochers

epave

St leonard2St leonard

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close