Passer les raz

Le Cotentin et la Bretagne sont balayés par de puissants courants de marée qui déterminent la possibilité de passage et l’heure de départ : inutile de lutter contre des courants de 3 nœuds et plus pour passer le raz de Barfleur, le raz Blanchard ou le raz de Sein.

Le vent s’est établi à l’ouest sud-ouest , et les journées se suivent à naviguer au près ou au moteur quand le vent faiblit. Brave moteur qui tourne rond mais reste perturbé par une panne intermittente de l’alimentation gas oil, et de devoir démonter les filtres, purger les tuyaux, siphonner du carburant propre pour réamorcer la pompe, le tout par nuit noire dans la bruine. Tout l’équipage est alors sur le pont, et ça repart à la voile avec le vent revenu, en tirant des bords. Sur l’écran de contrôle, la trajectoire dessine des dents de requin pointues, ou peut être un grand M.

Le paysage défile, magnifique dans les lumières d’aquarelles teintées de nostalgie, faute de pouvoir s’arreter dans un mouillage sauvage. Arrivée le soir à la nuit tombée dans des marinas balisées, entre- aperçues le lendemain matin le temps d’attendre le bon sens du courant. Cherbourg, Guernesey, Aber Wrac’h laissent un goût de trop peu.

La Laureline au ponton à Saint Peter
Les îles vues de la fenêtre de la maison de Victor Hugo. Seule ouverture qui permette de s’échapper en pensée de cet univers recouvert du sol au plafond de tapisseries qui ne laissent aucun espace libre ou poser les yeux.
Le petit pot de beurre surgit du brouillard devant l’Aber Wrac’h
Un vieux gréement se lance dans une petite sortie dans l’aber Wrac’h

4 réflexions sur « Passer les raz »

  1. A ce que je vois, cette fin de périple n’est pas de tout repos. Vent contraire, moteur déficient et peut-être un ciel gris et pluvieux ???
    Gardez le moral, l’arrivée est proche… Amitiés.
    Serge

    J’aime

    1. Sans compter des brouillards à couper au couteau… une météo de septembre. Mais le moral est bon , la météo plutôt calme. La sécheresse tari la Vilaine, les écluses sont raréfiés, on espère pouvoir passer. Amitiés, Hélène

      J’aime

  2. Michelle smith août 23, 2022 — 2:23

    Bonjour Hélène! Cette fois tu es de la partie? Quelle périple encore une fois.
    Quelle est votre destination finale?
    Marriage à Winnipeg ce week-end qui vieni. Cette fois c’est frère Donald et sa blonde Tammy. Toute la famille y sera.
    Maman va assez bien pour ses 91 ans!
    Profitez bien!!
    Michelle xo

    J’aime

    1. Tous nos voeux de bonheur aux futurs mariés et tous nos affectueux bisous à Marguerite et à toute la famille !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close