7 mars, Livingston

Après une nuit calme, la Laureline est arrivée en cours de matinée en vue de l’embouchure du Rio Dulce qui circule dans la jungle, et du village de Livingston.

Au total, en comptant les bords qu »il à fallu tirer vers le large pour prendre le passage du Cap du Honduras au plus loin de la côte pour s’épargner le plus dur du vent et des vagues, nous avons parcouru 1016 NM depuis Panama.

La bouée rouge qui marque la barre d’alluvions accumulées par le fleuve a été repeinte en blanc par les pélicans, très nombreux ici.

Arrivée devant Livingston et l’embouchure de Rio Dulce. Une bouée rouge marque le début du dépôt d’alluvions, qu’il faut laisser à bâbord pour ne pas s’avancer

Livingston est un village très coloré, animé dans l’eau par des pangas- taxis qui tournent sans cesse, et dans la ville par des tricycles Piaggio et de petites motos; des gens souriants, dont beaucoup sont des mayas qui ont gardé les traits de leurs ancètres batisseurs, et des Garifuna, descendants des indiens caraÏbes et de noirs africains échappés d’une épave au temps de l’esclavagisme, qui ont produit une population typique des caraïbes, fière, guerrière et redoutée, au point qu’une bonne partie d’entre elle avait été capturée et déportée sur les côtes hostiles du Honduras d’où elles ont migré au Guatemala.

La bouée rouge a été repeinte en blanc par les pélicans

L’ambiance y est agréable, les gens souriants. Des groupes de touristes blancs y circulent encadrés par des guides : ils viennent des bateaux de croisières ancrés à l’extèrieur, dont ils débarquent en pangas locaux et fournissent au village des revenus réguliers. Ils repartent vers 18 heures et leur bateau lève l’ancre la nuit pour les emmener vers de nouvelles aventures le lendemain.

Livingston. Les quais des pêcheurs
Les poissons sont mis à sécher au soleil sur les pontons
Les jeunes pélicans observent attentivement et patiemment les gestes du poissonnier qui vide les poissons avant de les mettre à sécher. Contrairement aux goélands, ils ne se disputent pas entre eux et ne cherchent pas à chiper le poisson sur la table. Ils font penser à des écoliers bien sages
Une famille maya descend la ruelle vers la mer. Les femmes portent encore les grandes jupes traditionnelles. Les garifuna, peuple métissé indien – noir, ne s’embarrassent pas des traditions vestimentaires
Une épicerie. Chaque centimètre carré est utilisé. Les sucreries occupent une large place, et l’obésité frappe la région comme le reste de l’Amérique du Sud. Mais que c’est bon de s’offrir une glace! Faut la manger vite en revanche quand la température ambiante frise les 30 °C
Le lavoir. Les femmes viennent y laver leur linge à la main. Au milieu, sur un sol carrelé , l’eau propre qu’on prélève avec une bassine
Le linge est frotté sur une pierre canelée, accessible depuis l’extérieur du lavoir.
Circulation dans les rues. Un vrombissement permanent de tricycles Piaggio et de motos
Pélicans, encore !
Forgeron au travail

Programme de la journée : remonter le rio

Position : 15°49′ N, 88°45′ W
Course : 272 °
Speed : 0 kt. à l’ancre devant Livingston

Destination : Rio Dulce, Guatemala

ETA : samedi 7 mars

Pendant ce temps, Yann Quenet et son Baluchon ont trouvé une camionnette pour leur faire traverser l’isthme de Panama !

2 réflexions sur « 7 mars, Livingston »

  1. Bonjour tous les deux
    Merci pour nous faire voyager…
    Chaque message (ou presque) convalescence oblige.
    Je regarde les villes de votre passage sur internet et ainsi j amélioré la culture géographique 😂😂😂.
    Prenez soin de vous et très amicalement de nous deux

    J'aime

  2. Le 08/03/2020
    Merci de m’avoir permis de profiter de ce beau voyage.
    Il n’y a pas eu de mauvaises rencontres, c’est tant mieux.
    Sûrement beaucoup de choses à raconter de retour au pays.
    A quand la prochaine aventure ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close