17 novembre, intelligence électrique et rôti de porc au curry

Les deux jours passés à l’abri à l’ancre dans l’estero Pellu (île Apiao) pour cause de vents supérieurs à 30 noeuds, ont étés mis à profit pour vérifier nos 5 systèmes d’approvisionnement en électricité: l’éolienne D400 infatigable, les panneaux solaires, faiblement contributifs par ici, les deux alternateurs du moteur volvo, le groupe electrogéne, et la prise 220 V quand elle est disponible dans une marina.

Un appareil, le mass GI 3,5 est gestionnaire des entrées en 220 V. Il se met tout seul sur « Shore » pour le quai et sur « marche » pour le générateur. Un autre appareil très intelligent appelé mass combi est soit chargeur (des batteries) soit inverseur ( de 12 v vers 220 V), ainsi il nous approvisionne en permanence en 220 V sur le bateau.

Pour tout surveiller en pemanence avec le « master view », il y a un master shunt qui est un ampèremètre (A) couplé à une horloge (H) qui nous donne les ampères/heure consommés, et le poucentage de batterie consommées.

Avec le vent qui règne par ici, l’éolienne couvre presque à elle seule nos principaux besoins: le frigidaire, la centrale de navigation, le feu de mouillage, le pilote automatique, la VHF, si besoin on ajoute une heure de générateur, il reste encore de quoi charger les téléphones, et regarder un film le soir. EG

A la attencion de la Armada de Chile

De parte del Capitan del velero LAURELINE Emmanuel Gras
domingo 17 de Noviembre a las nueve de la mañana

Posicion : 42°38′ S, 73°30′ W Estero Pellu Isla Apio
Rumbo : 151°
Velocidad : 7,2 kt,

Destino : Estero Paillad isla Chiloé

ETA : Puerto Montt el 25 de Noviembre 2019 a las 20:00 Hrs

Cordialmente
Emmanuel Gras, capitan de Laureline

Manu vient d’ouvrir le mail de Laureline et de découvrir qu elle lui envoyait un nouvel appareil photo :super, il se détend et retrouve le sourire!

Ce moment de repis au mouillage a permis à Manu et Marc d’exlorer le système electrique du bateau.

De mon côté, j’ai entrepris de rattraper mon retard dans la « bande dessinée » du voyage, de regarder les détails des photos que je prends pour les représenter sur le papier.

Tous les bateaux du coin sont bâtis en bois sur le même modèle, un « grand » qui à l’air d’être à peu près de la taille du notre, et un modèle plus petit. Ils sont construits à Mechuque, et apparemment, les pêcheurs de Apiao s’investissent dans des réparations importantes, en silence toutefois : nous n’avons entendu aucun moteur de perceuse electrique.

L’accalmie permet aujourd’hui de reprendre la route sous voile. Claude barre avec une grande subtilité, les mouvements très doux du bateau sont tout à fait compatibles avec la préparation d’un rôti de porc au curry dans la cocotte minute.

L’objectif du jour est l’estero Pallad, ou il est possible encore que notre signal AIS se perde.HG

1 réflexion sur « 17 novembre, intelligence électrique et rôti de porc au curry »

  1. Bonjour à tous
    Nous deux en Algérie et la baie d Alger bloquée cause mauvais temps aussi.. mais nous les pieds sur terre !!! Bien amicalement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close