18 novembre, Isla Quehui

Retour sur des paysages de moyenne montagne, aux reliefs accusés et sommets
arrondis avec des pâtures, des haies épaisses, des forêts. Beaucoup d’oiseaux à l’entrée des estuaires, où naviguent de concert les jeunes pélicans de l’année avec les jeunes cormorans à cou blanc et les manchots magellan.

L’ancre a été jetée hier soir juste devant une église en espérant trouver un village. Il y a bien un cimetière peuplé de tombes décorées de fleurs aux couleurs vives, et des maisons, mais elles sont éparpillées dans la nature, juchées sur les collines avec vue imprenable sur l’estero, chacune entourée d’un grand terrain arboré soigneusement clôturé.

Près de la grève, des cygnes à cou noir élèvent en couple leur progéniture, chaque parent emportant sur son dos 2 jeunes bien au chaud dans les plumes. Et aussi un couple de canard brasse mer, quelques sternes, des mouettes des Andes, un ou deux aigles vérifiant que tous les petits sont bien sous la protection des parents. Mais pas de boulangerie. Décidement, il faut encore faire le pain à bord.

Pas beaucoup de vent ce matin, juste assez pour quitter le mouillage à la voile et en silence. Pas d’autre voilier en vue depuis Puerto Montt, à l’exception d’un bateau au mouillage, encore sans ses voiles.

Le moteur tourne maintenant alors que le bateau remonte vers le nord, face au vent, pour rejoindre l’Isla Quehui.

HG

Mêmes habitudes, mêmes vols, mêmes plumages à 15000 km d’éloignement, et même ressemblance que chez nous sur le côtes de Bretagne. Ici la mouette des andes mâle en période nuptiale a revêtu son casque noir, elle a le bec rouge et les pattes noires tandis que le sterne arctique de même taille, plus vif, plus gracieux, a queue fourchue a aussi un casque noir, moins couvrant, il a un bec rouge et des pattes rouges.

C’est la même ressemblance en Bretagne au printemps, où la mouette rieuse mâle adulte a le casque bien noir, le bec rouge, les pattes rouges, tandis que le sterne pierregarin (abondant sur lîle des moutons près de Concarneau) a la casquette noire, le bec rouge avec une pointe noire à son extrémité, et des pattes rouges.

Les sternes sont reconnaissables entre tous où qu’ils soient, par leur façon de pêcher en piqué.

EG

A la attencion de la Armada de Chile

De parte del Capitan del velero LAURELINE Emmanuel Gras
Lunes 18 de Noviembre a las diez de la mañana

Posicion : 42°54′ S, 73°31′ W Canal Quellen
Rumbo : 120°
Velocidad : 5,1 kt,

Destino : Isla Quemchi

ETA : Puerto Montt el 25 de Noviembre 2019 a las 20:00 Hrs

Cordialmente
Emmanuel Gras, capitan de Laureline

Photo touristique due Qhehui:

Nb: le bateau m envoie principalement des nouvelles par iridium, il s agit d un Système passant par les satellites qui permet d échanger des sms, des mails courts, mais pas de photo.

Parfois Marc arrive à m envoyer des photos avec son téléphone Brésilien. Mais c est exceptionnel.

C est pour cette raison que parfois je vais chercher une photo sur internet, comme ici.

http://devenirletra.blogspot.com/2013/02/quehui.html

1 réflexion sur « 18 novembre, Isla Quehui »

  1. Merci
    On a l impression d y être
    Bon vent à tous!!!
    Bien amicalement de nous deux

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close