Même pas fatigués

« De l’estrope de sous barbe à la bosse d’étalingure en passant par la bosse d’empointure, des mèches de safran aux rotules de biellette, tout est passé au peigne fin. L’une des rotules était bloquée, la barre était un peu dure, le boulon de la biellette commençait à partir, un peu plus et la biellette se décrochait. On répare tout.« 

 

1 réflexion sur « Même pas fatigués »

  1. Bon là, moi je ne comprends rien, sauf que Laureline va être « passée au peigne fin »!!! gros bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close