J22, bien arrivés à Horta

Bien arrivés a HORTA cette nuit a 2h du matin tout doucement sous spi par petite brise de SW, après 21 jours et 14 heures de traversée tranquille et sans encombre. Le pavillon du Portugal et le pavillon Q de quarantaine ont été hisses, puis nous avons pris un punch et sommes alles dormir, et déjà a 8 heures les autorités sanitaires sont venues jusqu’à notre mouillage dans la rade pour organiser les test covid de l’équipage qui, s’ils sont négatifs (!), permettront de débarquer a terre.
Un des deux alternateurs du moteur Volvo est tombe en panne: les alarmes batterie de la colonne de barre et de la table a carte se sont mises a hurler sans cesse il y a quelques jours. Apres aide au diagnostic par mail par Luc et Marc, il s’agit d’une panne du régulateur de tension de l’un des deux alternateurs. Il a simplement été débranché, mais il faut le réparer, et si ce n’est pas possible, le remplacer par celui qui est en réserve a bord.
A part ce détail, le bateau et l’équipage sont en pleine forme !

Position à 10:00 hTU le 5 mai : 38°51.79’N 28°37.47’W
Vent 8 kt du SW, au mouillage dans la rade de Horta.
1020 hPa

vers les Açores sous spi

Après 3 semaines de rotations de quart, qui fragmentent les nuits et rythment les vies, la fatigue se fait un peu sentir. La trajectoire aplatie autour de la latitude 30 a manifestement été la bonne. Elle a permi de progresser en évitant les secousses les plus rudes, la trajectoire « classique » vers le nord  avec le gulf stream et des vents portant, passant par les Bermudes puis vers l’Est à partir de la latitude 35 ou 38 s’avérant impratiquable tant que l’anticyclone des Acores n’est pas installé sur sa position estivale.
D’abord formé de bulles éparses, les zones anticycloniques se sont regroupées en secteurs plus larges remontant vers les Açores, créant sur la route un nouvel obstacle pour un voilier: vents faibles de direction erratique, imposant souvent l’usage du moteur, combiné chaque fois que possible avec les voiles lors des navigations au près ou près bon plein. Heureusement, lors des derniers jours, des vents portant se sont enfin manifestés, il était temps: les reserves de fuel sont devenues bien minces, il a fallu pomper le  réservoir du poele pour arriver à la Horta, sans compter des problèmes d’alternateur défaillant et d’alarmes intempestives et récurrentes. Le genacker aux allures de travers, et enfin le spinacker au portant par tout petit vent sur une mer quasiment lisse ont offert un final quasi onirique de douceur et de silence, véritable cadeau du ciel pour la fin de cette première partie de la traversée
La couleur de l’océan a bien changé entre les latitude 30 et 35. Finies les couleurs saphir ou bleu outremer, les bleus comportent des nuances de gris beaucoup plus familières. Finies les rencontres avec des paille-en queues, qui ont laissé la place à des puffins et de petits pétrels aux ailes brunes. La température de l’eau  a baissé de 4°C, elle se situe désormais aux alentours de 20 °. Des dauphins de différentes espèces sont venus jouer dans la vague d’étrave, au loin des baleines sont apparues qui faisait des démonstrations de sauts acrobatiques. La nuit l’eau de mer est parsemée de petits éclats phosphorescents et depuis quelques jours de nuages luminescents tels qu’apercus au large du Pérou, traduisant la présence de planctons, de curieuses petites méduses à voile circulent alentour : on apercoit au ras de la surface une petite vessie translucide, surmontée d’un éventail au reflet nacré et aux bords roses en forme de coquille Saint Jacques. Pour
  compléter l’impression d’être rentrés à la maison, un crachin très breton s’est chargé de l’accueil et il faut sortir pulls et vetements de quart. Aujourd’hui, le vent fraichit, la périphérie d’une forte tempête qui va sévir demain au nord ouest de l’Atlantique sera sensible demain jusqu’aux Acores. Que c’est bon d’être aux abris, de ne pas se poser la question de savoir s’il faut ou non sortir la trinquette, de dormir d’une traite la nuit prochaine, de préference à une place au ponton! pour le moment, au moins le temps d’avoir un test antigénique négatif, la regle est de rester à l’ancre dans le port de la Horta, ou une dizaine de bateaux et d’équipages attendent tandis que des nuages gris pèsent sur les collines alentours…
Quand à l’équipage, c’est le meilleur du monde depuis le début! les rendez vous quotidiens autour du petit déj, du thé de l’après midi puis de la sacro sainte petite bière du soir sont des moments privilégiés. Hier soir, séance photographie de barbes de 3 semaines sous le regard de l’effigie dessinée sur le spi

6 réflexions sur « J22, bien arrivés à Horta »

  1. Ce que je vous admire!!
    Bravo!

    J'aime

  2. espérons que votre test soit négatif pour atterrir!!!!
    bien cordialement

    J'aime

  3. Nougaro Michèle mai 5, 2021 — 8:48

    Bravo pour cette traversée , on est content pour vous .Bon repos Et belles balades dans les hortensias et à vos pinceaux sur le fameux mur!!!!
    Bises du KANTHAKA2 ( Michèle , Thierry et Alain )

    J'aime

  4. Dominique Richard mai 6, 2021 — 7:14

    Belle traversée !! Ce n’est pas si fréquent que cela de réussir à éviter les vents forts et les mers dangereuses sur ce parcours. Horta est sans doute la plus belle escale de ma vie de marin; Si vous avez un peu de temps, ne rater pas une visite au Capelinhos et le tour sur la Crète de la Caldeira. Une excursion sur l’ile de Pico est inoubliable aussi.
    Un conseil gastronomique aussi : faites provision du fromage de Sao Jorge ; Il est délicieux et se conserve très bien sur un bateau.
    Bon séjour parmi ce peuple de la mer aux qualités d’accueil exceptionnelles.
    Et bon vent pour la dernière étape.
    Captaindomy

    J'aime

    1. merci de continuer à nous suivre en nous prodiguant de bons conseils ! bien amicalement, Hélène

      J'aime

  5. Belle photo. Félicitations à tout l’équipage. Visiblement une équipe soudée et solidaire.
    Lecture du carnet de bord toujours pleine d’intérêts. A présent un repos bien mérité avant de finir la traversée. C’est certain, vous n’êtes pas des marins d’eau douce.
    Bon repos et bonne continuation pour la suite de cette aventure.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close