L île aux iguanes

Position le 8 : 24°45.89’N, 76°51.12’W sortie de Allencay

dernier mouillage hier soir aux Exumas : Allens cay,l’île aux iguanes..

Situé au milieu d’un groupe d’ilôts rocheux, ce mouillage relativement étroit est superbe. Traversé de courants de marées qui remodèlent le fond, creusant ici un sillon de 6 m de fond et déposant là des sables blancs sous 50 cm d’eau, il présente toutes les nuances de bleus du bleu-vert pâle au bleu cobalt, nuancé par la présence d’algues sombres ou de rochers jaunes. Un demi-douzaine de bateaux se sont tout de même arrangés pour jeter l’ancre là, sur une bande de sable par 2 – 3 m de fond. Selon les marées, les bateaux se réorientent dans le courant en pivotant comme les pages d’un livre, l’un après l’autre.
Le principal intérêt est l’îlot central, Leaf cay, ou survit une petite colonnie d’iguanes endémiques des Bahamas. Il semble qu’ils doivent leur survie à la dératisation de leur île, et sans doute aussi à l’absence d’aigles balbuzards comme ceux de Croocked Island, qui ne feraient qu’une bouchée des plus petits.
L’ilôt est minuscule, et ils doivent avoir du mal à trouver leur nourriture, car ils ont pris l’habitude d’attendre les visiteurs et leurs légumes ou épluchures. Ils se regroupent sur leur petite plage et viennent au devant des canots ou nageurs qui se succèdent, prêts à sauter pour attraper la feuille de salade ou l’épluchure de carotte qui leur est tendue.
Ils sont beaucoup plus petits que ceux de Banco Chinchorro au Mexique, moins richement colorés, et leur épine dorsale est moins développée. Le corps vert bouteille, la colonne vertébrale dentelée de mignonnes petites épines vertes, une longue queue, des tâches de couleurs rosâtres ou orangées apparaissent sur la tête des plus âgés et dans la poche de peau frippée qui se dévellopent sous leur menton, ils regardent attentivement le visiteur comme le font les poules, d’un oeil puis de l’autre, avant de décider de l’attitude à adopter. Ils cohabitent avec de petits oiseaux eux aussi assez familiers.

L’ancre a été levée à 6h30 ce matin, un fin croissant de lune se découpait côté Est sur les couleurs oranges et roses de l’aube. Une longue journée de navigation devrait nous amener au nord de Eleuthera en passant par les Yellow Banks, un champ de têtes de corail par 3 m de fond. Le vent faible offre l’opportunité de cette traversée qui doit se faire avec une bonne visibilité des fonds, et donc de préference avec le moins de vagues possible et avec de le soleil haut dans le ciel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close