20 mars, Les flamands roses

Position inchangée amarrés au ponton de Matthew town: 20°57.44’N 73°40.74’W


Le départ de Great Inagua a pris un peu de retard, afin de pouvoir faire une excursion « oiseaux » avec Tara, une dame connue dans l’île pour ses compétences dans le domaine. C’est la petite fille d’un chasseur de flamands roses reconverti par les autorités en protecteur de ces mêmes oiseaux, dont l’effectif s’était vu dangereusement réduit à 5000 individus. Quarante ans plus tard, la population des flamands roses vivants à Great Inagua est estimée à 50000, les habitants ont été encouragés à chasser plutôt les sangliers mangeurs d’oeufs et d’oisillons, et les descendants de ce garde chasse continuent en amateurs éclairés à veiller sur les oiseaux…
Les flamands roses trouvent un environnement favorable dans les marais d’eu douce à la pointe de l’ïle, et le pompage d’eau de mer distribuée dans des bassins de salinité croissante, sur de très grandes superficies. Les bassins sont séparés par des digues construites avec des cailloux et des sables coraliens, bordés de végétation assez basse mais touffue, dans laquelle se cachent des sangliers, des ânes retournés à la nature, et quelques chats émancipés.
La production de sel est traditionnelle dans l’île depuis 200 ans et plus, mais elle n’est plus acheminée à dos d’âne jusqu’au port. Entièrement mécanisée de nos jours, la récolte de sel fait vivre 80 % des habitants de l’île, et les descendants des ânes « licenciés » se débrouillent très bien tout seuls. Ils prolifèrent même au point d’être eux aussi considérés localement comme un gibier consommable, et du coup se font très discrets, même si leurs crottins trahissent une présence abondante.
Manu a pu se faire plaisir en photographiant des flamands et des spatules roses ainsi que nombre d’échassiers, des aigrettes, des canards et martins pêcheurs, plusieurs espèces de hérons, vivants tous en harmonie. Des petits colibris aussi, des perroquets de Cuba, de quoi se remplir les yeux et le téléobjectif!

Le vent d’est est régulier pendant encore plusieurs jours. Le bateau va larguer ses amarres ce soir pour une navigation de nuit au portant, afin d’arriver au matin sur la pointe sud des îles Croocked et Acklins, passer entre Castle Rock et Mir a Por Vos, et parvenir en traversant de jour des hauts fonds pour parvenir au premier mouillage sauvage du séjour aux Bahamas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close