Quito et le milieu du monde

La petite voiture chargée a dû reprendre une route de montagne pour s’extraire de Baños avant de s’engager sur la Panaméricaine qui court de la Patagonie à l’Alaska . La route passe en Équateur entre deux chaînes de volcans et de montagnes, dans une longue vallée, en altitude.

Située à 2800 m d’altitude, Quito est rafraîchie par l’air qui circule sur les volcans enneigés des alentours et par les pluies. Une petite laine et un kway sont bienvenus

Le « pot de yaourt  » devant l’hôtel Arupo à Quito : cette brave petite mécanique a été mise à rude épreuve !
Le quartier est excentré, mais animé et habité par des artistes

Centre historique : le palais présidentiel
Rue de Quito

Bon nombre des belles maisons coloniales ont disparu et ont été remplacée par des immeubles de béton qui vieillissent très mal. Le gouvernement a pris conscience un peu tard de l’intérêt patrimonial et esthétique de ces demeures et les rachète pour les réhabiliter

Au XVIIIème siècle, une équipe de scientifiques français, géographes, mathématiciens et naturalistes, accompagnés de 2 officiers espagnols, entreprennent des mesures astronomiques et géodésiques par triangulation afin de déterminer le degré d’arc de méridien proche de l’équateur entre Païta et Quito. Les français avaient déjà une expérience dans ce domaine acquise lors de mesures analogues réalisée le long du méridien de Paris entre Dunkerque et Barcelone. En Equateur le travail s’est avéré singulièrement compliqué par les activités sismiques incessantes dans la région

Un monument dédié à ces travaux a été érigé à une trentaine de km de Quito à l’endroit exact ou passe l’équateur dans une petite ville baptisée  » le Mita del Mondo « .

Les noms de La Condamine et de son équipe, ainsi que des emblèmes de la France sont gravés dans le granit
L’équipe de La Condamine, tous français, naturellement. Photo : Gwen
Vue panoramique depuis le haut du monument

Un pavillon du village du Mita del Mundo est dédié au célèbre peintre équatorien Oswaldo Guayasamin

Photo :Gwen
Photo.: Gwen

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Oswaldo_Guayasam%C3%ADn

De sang mêlé métisse et indien, une grande partie de son oeuvre est dédiée aux peuples de son pays qui ont souffert des conditions de travail qui leur ont été imposées.

Il est clair que le malaise n’a pas disparu. Une rancoeur sourde est perceptible dans les rues ou la plupart des visages sont restés très typés amérindiens alors que les informations télévisées ne présentent que des blancs au teint clair.

Pour trouver du travail il faut montrer patte blanche, adhérer à un parti politique et se montrer prêt à militer pour lui. Ou se contenter de petits boulots précaires.

Pourtant, depuis la révolution menée par Alfaro au début du XXème siècle, l’état investi sur la scolarisation gratuite pour tous les enfants jusqu’à 18 ans. Payante ensuite, chère . La situation politique serait instable d’après ce qui se dit ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close