8 décembre, Picaflor again

Et puis le Picaflor de Juan Fernandes (sephanoides fernandensis), endémique de l’île et en danger d’extinction, il ne reste que 200 individus. Comme le colibri, il est capable de vol stationnaire et de sortir une longue langue pour sucer le nectar des fleurs, un spectacle fascinant que le nouveau nikon D5600, envoyé en secours par Laureline, a réussi à capter, les photos
vont suivre. EG

A la attencion de la Armada de Chile

De parte del Capitan del velero LAURELINE Emmanuel Gras
Domingo ocho de Diciembre a las nueve de la mañana

Posicion : 33°38′ S, 78°49′ W
Rumbo : 47°
Velocidad : O kt, echa ancras a San Juan Baptista

Destino : Juan Fernandes

ETA : Arica el primero de enero 2020 a las 12:00 Hrs

Cordialmente

1 réflexion sur « 8 décembre, Picaflor again »

  1. Wow! Que c’est fascinant!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close