S’installer dans la durée. .

Une fois sortie de l’eau, le projet était d’hiverner le bateau : vidange graissage des moteurs, entretien du désalinisateur, démontage rinçage et rangements des voiles et manoeuvres courantes, graissage des poulies et roulements, nettoyage des équipets et des varangues…

Puis alors que ce travail se terminait, petite excursion à Tikal , samedi dernier…

La jungle, vue du haut du plus haut temple du site. Elle résonne du cri des singes hurleurs
Les racines de l’arbre emblématique du Guatemala

et c’est alors que le premier cas d’infection par le coronavirus était dépisté chez un touriste italien qui venait d’arriver.

Le lendemain dimanche, tous les sites archéologiques et musés étaient fermés, les vols aériens cloués au sol, les transports en commun arrêtés. Dès le lundi, fermeture des écoles, interdiction de réunions, les enfants n’ont pas le droit d’entrer dans les magasins, les frontières sont fermées.

Il a été envisagé de remettre le bateau à l’eau pour partir à la voile pour une traversée sans escale de 5000 miles, car toutes les frontières se sont fermées alentour, et il n’est pas raisonnable de rester dans les Caraïbes au delà du 15 mai à cause du risque de cyclones. Mais l’autorisation de partir a été refusée tout net.

Pas étonnant : au premier problème rencontré, comme un membre d’équipage tombé malade, la réaction logique aurait été de jeter l’ancre, par exemple au Mexique, à Cuba ou aux Acores …

Nombre de bateaux sont en mauvaise situation. Condamnés à rester en mer, certains ont jeté l’ancre devant Livingston mais n’ont pas le droit de débarquer ni de se mettre à l’abri des cyclones dans Rio Dulce, seul véritable « trou à cyclones  » fréquentable depuis que le Venezuela est devenu inaccessible. Espérons qu’un système de ravitaillement sera mis en place par les habitants de Livingston qui ont perdu la manne quotidienne des croisiéristes en visite. Mais ces derniers ont la réputation d’être aussi des cambrioleurs dès qu’ils en ont la possibilité.

Aucun Garifuni n’est employé à Rio Dulce ou on ne croise que des Mayas ou des Américains  (en dehors des clients ). Du peu que nous ayons aperçu du pays, il semble que cette population typique des Caraïbes ne soit implantée que à Livingston.

Aux Antilles il faut demâter , s’accrocher avec 12 amarres et s’exposer là aussi aux cambriolages, et aux cyclones, hypothèse que les assureurs refusent désormais

Tous ceux qui ont eu la chance d’arriver à Rio Dulce s’installent donc pour une durée indéterminée. Un curieux village de bateaux habités se crée et se peuple. Certains bateaux hébergent des amis touristes coincés au Guatemala mais refusés dans les hôtels.

La chaleur est difficilement supportable en journée. Chacun s’équipe de bâches en plastique pour pouvoir laisser ouverts les hublots en cas de pluie. Même en saison sèche, en ce moment, des pluies bien denses peuvent s’abattre. .. Nous avons récupéré dans les poubelles laissées par l’occupant précédent, une bâche publicitaire qui a été taillée pour s’adapter à un voilier. En boule, chargée de poussières de ponçage et de boue, elle ne payait pas de mine. Mais une fois brossée avec de l’eau et du savon, il est apparu qu’elle pouvait parfaitement s’adapter aux formes généreuses de la Laureline.

Une pub pour des tartes aux fraises : une belle robe pour la Laureline ! C’est la plus belle du quartier
Le voisin d’en face est nettement moins chic
Le reste de la rue…Au bout, l' »hacienda  » sert de point de ralliement entre « vieux de la RAM » : nombre d’habitants des bateaux sont des retraités, et « RAM » parce que cet endroit est la « RAM marina ». Vieux de La RAM ou pas, Gwen en a fait son QG.

La « RAM marina » est plus un chantier naval que une marina puisqu’il s’y trouve très peu de places au ponton. C’est l’endroit idéal pour bricoler soi même sur son bateau pour le préparer au Pacifique ou à une traversée ouest – est de l’Atlantique. Mais il est possible de demander l’expertise d’un électricien (américain ), d’un frigoriste, d’un menuisier ou d’un mécanicien, voire de profiter de cet endroit pour refaire entièrement les peintures dans un atelier suffisamment grand pour y faire entrer un voilier sans demâter.

De nombreux bateaux sont installés sur un vaste terre plain de graviers. Et quantités de petits bateaux à moteur sont hébergés dans une rue bordée de hangars couverts.

L’hacienda offre des tables et des parasols, une épicerie relativement bien achalandée, avec des congélateurs et des comptoirs réfrigérés où on trouve des bières fraîches. Juste devant, une station service. Le site est surveillé nuit et jour par des gardes armés de fusils à pompe.

La bâche est brûlante sous le soleil et il ne faut pas la toucher, mais l’air piégé entre la bâche et le toit d’aluminium du bateau se trouve expulsé, ce qui crée un courant d’air sympathique. La surface d’ombre est agrandie, il est désormais possible de séjourner dans le cokpit en journée pour y bricoler une estrope, des manilles textiles et tout ce qu’il faut pour refaire la sous – barbe accrochée au bout dehors directement sous le davier : la précédente a été en partie cisaillée par frottement sur l’ancre.

Manu vérifie son estrope

Quand à savoir quand il sera possible de rentrer et comment. .. Les 4 équipiers sont inscrits sur Ariane et l’ambassade de France au Guatemala est informée de la présence de français en attente de retour. Environ 800 au dernier recensement.

Il n’y a pas d’autre d’alternative. Attendre ici que le virus s’essouffle et laisse la vie reprendre son cours normal.

14 réflexions sur « S’installer dans la durée. . »

  1. Michelle smith mars 19, 2020 — 9:06

    Oh non…..
    Quel désastre! Au Canada toutes les activités sportives, culturelles – annulées. Les écoles sont vides ou le seront par la fin de la semaine. Maman est dans un logement pour aînés avec heures de visites réduites et contrôlées. Les employés de JP travaillent pour la plupart de la maison. Au Manitoba nous avons 17 cas….au Canada 800 avec une dizaine de morts…Bon courage!

    J'aime

  2. Janine Gladstone-Thompson mars 19, 2020 — 9:35

    Et alors comment allez vous rentrer?. Pas de chance..et combien de temps allez vous rester ainsi? Sur terre au moins 3 mois en confinement…pas drole..Nous restons a Neveges chez nous dans le 82 mais pour combien de temps… Une de nos filles semble l avoir contracte et le Mari de Mon autre fille de meme
    Bon courage
    Bises

    J'aime

  3. On est de tout cœur avec nous on est confiné mais au moins on profite du jardin et de la forêt as tu eu mes messages sur WhatsApp gros bisous ptite sœur

    J'aime

  4. Bon courage à vous !
    Bises, Paul-Henri

    J'aime

  5. Bon courage et plein de bises !
    Paul-Henri

    J'aime

  6. jacques.lanthiez@wanadoo.fr mars 20, 2020 — 5:56

    Quel est le meilleur : confinement à bord ou en France ? Mais quand on n’a pas le choix …. Continuez à nous donner des nouvelles. Je ferai de même, si je peux. Marie-Françoise et Jacques.

    J'aime

  7. Louis-Franck masse mars 20, 2020 — 8:39

    Je suis content de vous savoir en sécurité relative. Le confinement nécessaire, y compris dans une « hacienda », constitue la meilleure solution contre l’hospitalisation et la quarantaine en milieu malgré tout plus concentré en virus que le bord de mer. Si possible, préservez un apport de fruits frais, un rythme veille/sommeil ponctuel, une activité physique et des distractions. L’ensemble a été démontré par le Dr Cécile Guyon du Cnrs. Dans son livre « embellir notre environnement » (que je vous ai commandé), elle décrit que l’alternance d’activités physique, psychique, méditative et tonique, est un moyen de renforcement de notre immunité. Les lymphocytes T C34 sont non seulement impliqués dans nos défenses envers les virus, bactéries et autres bestioles indésirables, mais encore en relation directe avec notre activité cérébrale. Moins on bouge, plus on se fragilise. Donc faites la fête et méditez en alternance, et nous nous retrouverons tous en bonne santé et encore beaux, évidemment. Tendres bisous à vous deux du Frangin.

    J'aime

  8. En espérant que cette période de confinement soit la plus courte possible et que la consulat de France puisse contribuer efficacement au rapatriement rapide des équipiers du LAURELINE
    Bon courage, nous pensons à vous.
    Jérôme CANTEGREL

    J'aime

  9. pierre Coerchon mars 20, 2020 — 10:52

    Bonjour mon nom est Pierre du voilier Senta au Crouesty (en face du bateau de Sylvie et Daniel) Je suis un passager très clandestin sur Laureline depuis 2 ans et je fais grâce à vous une croisière inespérée vue mon âge. Je veux simplement vous dire que j’habite à coté d’Annecy et surtout à 35 km de Genève. Si vous avez besoin de mes services auprès d’une ambassade à Genève n’hésitez pas à me solliciter. Nous sommes confinés mais les frontaliers vont travailler sans problème. Le ministre Le Drian (un breton en plus) a déclaré qu’il mettait tout en oeuvre pour rapatrier tous les français de l’étranger qui le souhaitaient. Recevez mes très cordiales pensées. Pierre Coerchon.

    >

    J'aime

    1. Merci Pierre ! Nous nous voyons mal en effet rester inutiles pendant des mois ici, alors que Manu se sent l’énergie de reprendre du service en tant que réanimateur en France … Nous attendons le signal de retour de l’ambassade avec impatience. La crise risque de durer encore 2 3 mois, l’épidémie plus longtemps encore. .portez vous bien, vous aussi, restez prudents. Nous aurons un jour l’occasion de nous revoir au Crouesty !

      J'aime

  10. RIVENET.Pascale mars 21, 2020 — 1:58

    Coucou Hélène,
    Heureuse de vous savoir sur la terre ferme, mais néanmoins pas forcément pas à l’abri…Continue de donner des nouvelles, cela est rassurant! Le CDF est reporté au 10 Octobre. Nous ne connaissons pas la date des qualifs!! De toutes façons, notre quinte est partie en « cacahuètes », les gars nous ont laissé tomber pour faire une tierce, sans nous en avertir. Je suis très déçue par leur comportement. Je les pensais plus respectueux!! Je reviens de Marrakech où je suis allée faire une escapade avec Françoise Mery, mais les frontières ont été bouclées le lendemain de notre arrivée et notre avion de retour annulé. Nous en avons bavé pour rentrer, mais ça y est, nous sommes à la maison depuis Mardi!
    J’espère qu’il en sera de même pour vous!!
    Courage à très bientôt.
    Biz. Kalou

    J'aime

    1. Merci Kalou pour ton soutien ! Nous pensons aussi beaucoup à vous en voyant la progression de l’épidémie. Nous avons des nouvelles par notre fils médecin engagé dans cette guerre sanitaire , car ça fait un bout de temps que les médecins voient venir la catastrophe, le pire est encore à venir. Ici, l’armée ne rigole pas quand un ordre est donné , personne ne discute. Ils arriveront peut être à contenir la progression des infections, grâce à l’attitude obéissante de la population, qui a connu 36 ans de guerre civile a partir des années 50 et est habituée à être quadrillée de près . Les gens sont même fiers de leur armée, en particulier de leur équipe des.Forces Spéciales, championne.du monde dans leur discipline (j’ignorais qu’il y a des compétitions entre forces spéciales, l »idée est marrante ). En tout cas, bonne chance à nos 3 ex-coéquipiers, ils ont de la force.et de l’endurance à revendre et encore quelquechose à prouver aux autres mâles sans s’encombrer de nous… je. comprends ton amertume et je comprends aussi leur choix. Le longe côte est la seule discipline sportive a avoir imaginé ces competitions mixtes avec des sexagénaires, c’est un peu bancal sur le plan physiologique. On se fera de supers entraînements pour remonter sur notre bâton et oublier les temps de confinement. J’ai hâte de retrouver nos moments de sable et de vent, de déferlantes bleue-vert, d’iode et de lumière, et surtout les fous rires quand enfin au milieu de tout ça on peut respirer un peu…bisous à toute l’équipe !

      J'aime

  11. le 23/03/2020
    Bonne chance pour trouver une solution de rapatriement.
    Cela finira par s’arranger.
    Pensées affectueuses.
    Denis.
    PS. J’ai déposé un mail dans la boite de Manu.

    J'aime

  12. Pensons bien à vous, en ces temps perturbés !!!! Suivons votre périple.
    Je connais bien not’ Serge !!!!! il est …costaud !!!!
    Francis.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close