29 février, en route pour le Guatemala. Rencontre avec Yann Quenet sur Baluchon

Vers midi, les amarres seront larguées pour une traversée qui doit mener au Guatemala en 4 ou 5 jours musclés dans des alizés en pleine forme, voire un peu de Norte et des vagues de 3 à 4 m. Serge pense que par un temps pareil, les pirates ne devraient pas être de sortie…

Un navigateur exceptionnel est arrivé hier à la marina : Yann Quenet, sur Baluchon, un bateau qu’il a conçu et construit lui même à St Brieuc.

Yann Quenet sur Baluchon. Ils viennent de traverser l’Atlantique. Yann cherche le moyen de passer Panama sur une remorque.

Ils viennent de traverser l’Atlantique depuis les îles Canaries en un temps record

Yann cherche le moyen de passer Panama sur une remorque. Long de 4 m, équipé d’un mât carbone planté à l’avant et d’une voile lattée à la verticale, qu’il roule plus ou moins pour régler son allure et qu’il écarte du bateau avec un tangon, car il n’a pas de bôme. Impossible de monter sur le pont, il fait toutes les manoeuvres debout dans l’ouverture du panneau de pont, qu’il referme ensuite, pour s’allonger ou s’asseoir dans un espace de vie réduit au minimum, au milieu de bidons bien calés qui contiennent ses réserves d’eau (2L par jour) et de nourriture. Pas de VHF, des panneaux solaires pour alimenter les batteries de sa lampe frontale et de sa liseuse. Pas de moteur mais une godille…une reflexion très poussée sur de quoi on peut avoir vraiment besoin pour vivre et naviguer.
Le bateau dispose d’un acte de francisation en bonne et due forme pour la navigation côtière. Il a traversé l’Atlantique, est arrivé en Guadeloupe,
où il s’est donc retrouvé en situation de navigation côtière et a donc reçu sans problème tous les tampons nécessaires, « comme un vrai bateau », puis il a traversé depuis la Guadeloupe jusque Shelter Bay, où il cherche un moyen de traverser l’isthme de Panama sur un camion ou une remorque attelée derrière une voiture. Il va se lancer ensuite dans une traversée du Pacifique, via les Marquises, Tahiti, Tonga, Fidgi, objectif Australie et au delà…
Il se nourrit de thé, de nouilles chinoises, de poissons en conserve, et de compléments alimentaires, et s’est montré un convive heureux de partager hier soir un ti Punch, un steak pommes de terres avec une bière fraiche et du vin, tout en évoquant avec une grande modestie son parcours. Il s’est lancé tout seul dans l’aventure, sans tambours ni trompettes. L’adresse de son compte facebook : Yann Quenet, sur Baluchon. Il vend les plans et les conseils pour construire soi même son tout petit bateau sur boat-et-
koad.com

La voilerie de Shelter bay. Une immense machine à coudre permet de passer sur une grande voile repliée pour aller refaire une couture au milieu. Un travail physique !

Position : 9°22′ N, 79°57′ W
Course : 245 °
Speed : 0 kt. amarrés au catway à shelter bay, Colon, Panama

Destination : Rio Dulce, Guatemala, départ imminent

ETA : Guatemala 6 mars

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close