Objectif Guatemala!

Bientôt le départ! L’équipage est maintenant constitué (suivre l’hyperlien pour plus de détails) et se lance dans les derniers préparatifs pour peaufiner le projet de voyage.

Depuis plusieurs mois, Manu rassemble  les objets qu’il faudra emmener à Puerto Montt dans nos sacs de voyage. Pour la navigation : un ordinateur supplémentaire pour les routages par Predict Wind, une batterie de téléphone iridium de rechange, les cartes électroniques Max Sea,; le cruising guide Imray du Chili 3ème édition,  celui du Guatemala, et le Pacific Cuising guide 3ème édition ; le barbotin et l’écubier pour le guindeau ; de quoi réparer la bôme qui a souffert des empannages ; des lattes neuves pour la trinquette ; pour le moteur Volvo : des rechanges de câble d’accélérateur et de débrayage, des impellers et des filtres, une pompe de rechange pour le circuit de refroidissement, des robinets à 3 voies pour modifier les circuits de gaz oil sous le plancher; pour le pilote automatique, une girouette de rechange et son câble de 30 m ; des passes coques de rechange ; pour le dessalinisateur : les kits d’entretien, le pot et son filtre 5microns ; une hélice 5 pales pour propulseur d’étrave ; des anodes du coupe orin ; un pistolet de graissage de l’hélice Max Prop ; une collection de rivets de toutes les tailles ; des cosses de batterie ; et, bien sûr, un raton laveur

Toutes ces pièces sont accompagnées d’une facture spécifique adressée par chaque fournisseur au Capitan Manu, à son adresse au Chili, avec un « rancho de nave » en espagnol destiné à préciser aux douaniers la raison de cet inventaire à la Prévert dans nos bagages. Il s’agit de garantir la sécurité en mer d’un bateau en transit international devant leurs côtes (voir sur la page « projet et équoage »)

Apprentissage de l’espagnol pour Manu, avec leçons quotidiennes et cours particuliers, séquence vaccination contre la fièvre jaune pour ceux qui n’y étaient pas encore passés, prises de contact avec le référent OCC (Ocean Cruising Club) pour le canal de Panama, avec une agence de voyage au Guatemala, au Pérou et BirdsChile au Chili.

Il faut rassembler toutes informations sur les côtes, mal connues des voyagistes car les touristes recherchent plutôt les marques des civilisations pré-colombiennes et les Andes … les côtes du Pérou, très fréquentées par des pêcheurs,  sont plus familières aux surfeurs qu’aux voiliers.

Il n’existe pas de « pilote côtier » (« cruising guide« ) pour tout le secteur depuis la frontière du Chili à celle de Panama! Pour commencer, une grande inconnue : les côtes du Pérou. Nous ignorons tout des formalités douanières de ce pays, même le consulat du Pérou à Paris semble surpris par la question.

carte du Pérou.gif

Il faut documenter à la main tous les recoins de rivage susceptibles d’abriter des bateaux contre la houle et vérifier les images satellites pour préparer notre « cruising guide« ; sur la carte, les bateaux oranges représentent les pêcheurs équipés d’AIS (Automatic Identification System), qu’il faut éviter de déranger, sachant que bon nombre des pêcheurs ne sont pas équipés d’AIS, sans parler des filets flottants ou il ne faut pas s’empêtrer …

 

 

 

1 réflexion sur « Objectif Guatemala! »

  1. Bon voyage à vous deux..je viens juste d apprendre que vous étiez tous partis 5 mois…mes infos sont bonnes très amicalement

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close