Aux pieds de la Cordillère de Sarmiento

Hier a été une journée adrénaline: nous voulions arriver tôt dans Moonlight Shadow afin d’aller photographier en promenade dinghy les ouettes, les loutres et les martins pêcheurs. Le trajet à parcourir n’était pas très long: 33 milles, mais le vent de face s’est levé dans le canal Sarmiento avec plus de force que prévu : 35 kt rafales à 42, mer grise mauvaise, visibilité réduite. Nous avons louvoyé pendant des heures au ras de la côte, là où le courant est moins fort, sur la ligne de fond des 20 m, parfois tout près des brisants. Au moment d’abandonner, pour aller mouiller à 6 milles plus bas, une adonnante providentielle nous a permis de faire cap sur l’entrée étroite de la caleta, et d’y pénétrer en surfant entre les rochers. Une fois entrés, le contraste est saisissant: Silence et calme, chemin étroit bordé par une forêt primaire luxuriante, comité d’accueil par les dauphins, canards vapeurs, manchots magellan, cormoran royal, martin pêcheur, couples de ouettes marine, chimangos.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close