De Lanzarote aux Îles du Cap Vert

Dimanche 7 octobre. Emmanuel – Dans les pas de Magellan

Sur le bateau, les équipiers surveillent attentivement la météo. Emmanuel m’envoie les prévisions au 12 octobre de son logiciel « predict wind » : « Leslie, le gros pâté rouge sombre sur la carte, va se rapprocher des Canaries la semaine prochaine. Pour le moment nous conservons comme date de départ lundi 8 qui devrait nous en éloigner. En revanche les orages se rapprochent du Cap-Vert. Nous faisons le point avec Marcel 2 fois par jour »

Ce qui arrive sur l’Espagne ou la Bretagne n’est pas beaucoup mieux. Raison de plus pour ne pas rester aux îles Canaries. Un départ lundi reviendrait à courir 24 h contre le vent, puis recevoir un vent portant de 10 kn voire la pétole, et pas d’orage avant d’atteindre les parages du Cap Vert. Mais tout ça évolue très vite!

Dimanche 7 octobre après midi Emmanuel écrit : « Leslie est de plus en plus active et sa vitesse de déplacement s’accélère. La dépression relative de 1006 hPa, qui traverse les parages des îles Canaries, se creuse en créant un thalweg orageux qui sévit dans la même zone, comme si elle faisait le lit de Leslie. Elle arrive tout près des Canaries. Ce sera la baston aux Canaries jeudi et vendredi.« 

route predict wind _

« Un ouragan si proche des Canaries, ce n est pas arrivé depuis 2005. Et si on maintient le départ le 8, on essuie une forte activité orageuse jeudi et vendredi. Il nous faut 7 jours pour parcourir les 960 miles qui nous séparent de Mindelo au Cap Vert. »

« Predict wind nous propose 4 routes. Celle en rouge nous paraît intéressante: elle longe la côte Africaine jusqu’au banc d’Arguin, là où La Méduse s’est échouée vers 1820, puis termine en cuiller jusque Mindelo. Nous ne pouvons encore rien dire, il faut attendre la météo de 18 h et celle de demain pour se décider.

Dans le récit de Pigafetta, Magellan en 1520 a traversé une activité orageuse intense le long de l’Afrique. »

Le National Weather Service américain surveille de prêt l’évolution de Leslie ; sur le schéma ci-dessous, est représentée l’évolution vers le Sud-Est de Leslie aujourd’hui 8 octobre, les 9 et 10 (cercles jvert olive), elle est encore tempête tropicale avec des vents de 45 Kn aujourd’hui à 60 Kn le 10, puis sa trajectoire remonte Nord Ouest, à partir du 11 à 2:00 tandis que les vents se renforcent encore à 65 Kn: Leslie redevient un ouragan. Les cercles verts indiquent les positions prévues les 11 , 12 et 13 octobre à 2:00. Le NWS est plus préoccupé par Michael, ouragan né aujourd’hui qui s’apprête à faire des ravages dans le golfe du Mexique et la Floride

D’après une carte publiée par cyclocane ( CYCLOne and hurriCANE tracker by hayley ) Leslie NWS NHS 8 10.jpg

Pour ce qui nous concerne plus directement, le NWS prévoit la formation d’une tempête tropicale devant la Guinée Bissau (cercle orange) avec une chance de 40 % dans les 48 heures, de 50 % dans les 5 prochains jours .

L’équipage de Laureline a décidé de prendre la mer ce 8 octobre, sachant qu’il risque fort de se faire secouer à l’arrivée dans les îles du Cap Vert.

lundi 8 octobre. Emmanuel. Sur la route de Mindelo

« départ à 17 h 30 par mer belle et grand beau temps, vent de SW 15 kt, GV haute et génois au près, à 6 nœuds sur le fond, 7 nœuds sur l’eau. Cap 205° vers l’Afrique. le baromètre est à  1015 hPa, il est descendu de 3 points sur la journée.

Jusqu’aux derniers moments avant le départ, les dix milles choses à prévoir avant le départ nous ont bien occupé l’esprit : réparation compliquée d’un des deux boutons de commande de gaz de la gazinière, réparation d’une charnière d’armoire, Mclub sur les coulisseaux et poulies à bille, démontage nettoyage et graisse de silicone dans le mécanisme de chasse d’eau d’un WC qui couine…. Il a fallu réclamer un colis bloqué en douane, puis demander à la marina de le transférer au Brésil, etc etc.

Et donc c’est seulement après quelques heures en mer que l’équipage se met à penser à l’Océan et à l’immense voyage qui l’attend. Le vent est tombé vers minuit, le moteur a été mis en route sous une nuit étoilée sans lune et faible houle. Le baromètre a cessé de descendre 1014 hPa. La vie à bord s’organise au rythme des quarts. »

Position à 20 h : 28° 47 N, 13° 44 W

mardi 9 octobre.   Emmanuel : « Au cours des premières 24 heures, le voilier n’a progressé que de 110 miles, face à la houle et à un vent de Sud Ouest de 23 nœuds. La Laureline croise de nombreux cargos et reçoit du sable rouge soulevé dans le Sahara par l’harmattan, l’alizé continental qui envoie vers l’Afrique de l’Ouest un vent fort et très sec. 1014 hPa

10 octobre, 8 h UTC.  Emmanuel,  Le Cap Bojador  

« 1015 hPa, vent SW 16 noeuds. Le cap Bojador est franchi à 5 h UTC puis la ville éclairée de Bojador, avant un magnifique lever de soleil sur le Sahara Occidental.

Lever de soleil sur le Sahara Occidental (photos Emmanuel)

 

Anaïs est venue au Cap Bojador en reportage de guerre il y a 30 ans. Le Front Polisario se défendait des attaques militaires du Maroc. Elle se souvient de ses photos de soldats armés abandonnés morts dans le sable, desséchés par le soleil. ça tirait de partout…

Aujourd’hui nous croisons en mer des barques de pêcheur colorées bleues et rouges à proue très relevée permettant de franchir les rouleaux de vagues qui battent les plages.(photos Daniel D)

pecheurs bojador2pecheurs bojador

Le choix d’une route le long de l’Afrique nous a permis de s’écarter des effets de Leslie. Après les deux premiers jours au près, cette route devrait nous offrir un long bord au portant jusque Mindelo. »

Des fous de bassan au large du Sahara Occidental . Photo Emmanuel

fous de bassan

Pendant ce temps là, Leslie modifie encore sa trajectoire et progresse de nouveau vers l’Est, le dernier point vert représenté ci dessus par Cyclocane la situant samedi 13 octobre à 8:00 AM à équidistance des Canaries et de Madère. Elle s’affaiblirait ensuite en descendant vers le Sud Ouest et ne devrait plus inquiéter la Laureline. En revanche, la tempête tropicale Nadine est effectivement née hier à l’Ouest de la Guinée Bissau. Elle s’orienterait maintenant vers le Nord Ouest en se renforçant.

leslie et Nadine.jpg

11 oct 2018,  Daniel D. Aventures à proximité des bancs d’Arguin,

Position à 20 h : 1019 hPa 24°07 N – 16°19 W,

« Mer d’huile au travers de la péninsule Rio de Oro, un peu au Nord des fameux bancs d’Arguin, où s’est échouée la Méduse en 1820 !

Attablés autour d’une fameuse omelette cuisinée par Anaïs, Emmanuel, de quart, descend quelques minutes partager nos agapes. Un bruit et une intense vibration du moteur interrompent ce moment de grâce! Arrêt du bateau! Quelque chose s’est probablement pris dans l’hélice. Une grosse après midi de réparation s’organise.

Emmanuel s’équipe pour plonger, d’abord en apnée pour voir, et découvre un gros sac à gravas emmêlé dans l’arbre et l’hélice. Puis équipé de sa  bouteille pour commencer à dégager l’hélice ; l’eau est en fait très froide, nous réchauffons alors le plongeur un bon moment avant qu’il ne reparte mieux équipé.

Réparation de palme, le plongeur équipé et ce qui reste de l’objet du délit Photos Daniel D

 

L’incident a provoqué une voie d’eau par le presse étoupe qui a rempli les trois gattes sous le moteur, asséchées à la pompe. Pendant ce temps le groupe d’eau décide de lâcher. Daniel J trouve la panne : des dominos complètements rouillés et un fil déconnecté.

Après une demi heure d’un travail ardu en plongée, et les rangements et rinçages nécessaires, nous redémarrons le moteur 6 heures plus tard et nous sommes soulagés de constater que l’arbre ne semble pas avoir été touché! Tout près du banc d’Arguin, nous n’aurons finalement pas à subir le triste sort de certains matelots de la Méduse ! »

12 oct 2018, Emmanuel . Voici venu le vent portant

position à 9 h UTC: 22° 53′ N 17° 29′ W.

« Depuis cette nuit nous avons trouvé le vent portant que nous sommes venus chercher le long le l’Afrique, nous avançons beaucoup plus vite, nous devrions arriver courant de la semaine prochaine à Mindelo. En revanche Nadine, la nouvelle tempête tropicale, nous bloque la route du Brésil, mais normalement elle devrait se déplacer lentement vers l’Ouest grâce à Coriolis, et j’espère nous laisser le passage. »

D’après Cyclocane,  Nadine se dirige vers la Mer des Caraïbes. Mais il est clair que pour le moment elle génère des vents de SW entre le Cap Vert et le Brésil!NADINE 12 10

13 oct 2018, Emmanuel . Bien calés sur les bouchains!

position à 12 h UTC: 20° 27′ N, 18° 144 W, cap 210°, force 4 (jolie brise), vent 22 kt N, rafales 28 kt.

« Le bateau taille sa route à bonne allure dans une mer agitée à forte, bien appuyé sur ses bouchains, sous yankee et GV au 1er ris. Aux dernières nouvelles, Leslie sera le 15 sur les Canaries, en fin de vie, et Nadine continue sa route vers l’ouest, probablement en fin de vie aussi. Les deux Daniel et Anaïs rivalisent de raffinement en cuisine, chaque repas est une cérémonie! à leurs côtés, je prends de la graine ».

14 octobre. 7 heures UTC Pendant qu’Emmanuel écrivait ces lignes, l’ouragan Leslie a pris un direction rarement adoptée par les ouragans. Nourrie par la température de surface de la mer plus chaude qu’à l’accoutumée, et plutôt que de suivre une direction incurvée par les forces de Coriolis pour se rabattre sur les îles Canaries, ou remonter vers le nord en suivant le lit des dépressions locales, elle a opté pour une exceptionnelle trajectoire rectiligne, droit vers le Portugal. Qualifiée par les experts d’ouragan « zombie », en raison de sa trajectoire erratique et imprévisible depuis le 23 septembre, elle a gagné en vitesse de déplacement linéaire, atteignant 56 Km/h lors de sa dernière journée dans l’Atlantique.

Hier soir, elle a frappé le Portugal près de Lisbonne, avec de vents d’une vitesse soutenue de 60 Kts, avec rafales, soulevant des vagues hors normes à Costa da Caparica. Des vents de tempête tropicale ont été perceptibles dans un rayon de 260 Km autour du centre. De mémoire de météorologiste, seuls cinq ouragans sont arrivés dans cette partie de l’océan Atlantique et Leslie serait le puissant à atteindre le Portugal depuis 1842.

Accompagnée de pluies diluviennes, elle a poursuivi sa route la nuit dernière vers Espagne, sévissant dans les régions des Asturies, Leon et Cantabrie. Ses vents étaient encore de 35 Kts (56 Km/h) lorsqu’elle a atteint la côte Nord de l’Espagne, à l’Ouest de Bilbao, avant d’aller probablement s’essouffler et mourir enfin ce dimanche dans le Golfe de Gascogne, au milieu d’un dernier cortège d’orages violents sur les Pyrénées Orientales.

14 octobre. Emmanuel. Vent frais, mer forte et poissons volants

position le 14 à 9 h UTC: 18° 49′ N, 20° 25′ W. (à mis chemin entre Nouadhibou en Mauritanie et Mindelo au Cap Vert)

« 1018 hPa, vent de NE 6 à 7 mollissant, mer forte à très forte. Sous GV au premier ris et Yankee réduit à la première marque, nous avons parcouru 210 milles en 24 h, un record ! poissons volants.jpeg

Voulant échapper à leur prédateur, des poissons volants jaillissent de l’eau mais s’échouent en nombre sur le pont, ce n’était pas leur jour de chance ».

 

 

 

14 octobre. Anaïs. Le dîner dans le carré tourne à la débâcle

position à 16 h 30 UTC 18°29’N 21°04 W 1017 hPa vent de secteur nord

calamar volant.jpeg« La nuit dernière, pendant son quart, Manu nous a constitué une jolie collection de poissons volants qui sont venus s’échouer sur le pont. Un petit calamar s’est lové dans l’écoute de génois.

Nous fonctionnons en quart solo : 2 heures la nuit et 2 heures et demie la journée. Avec près de 30 nœuds de vent au portant, on a largement rattrapé le retard cumulé entre la période « vent debout » et celle de l’incident sur l’hélice. Le pilote automatique est d’une efficacité redoutable.

Rassure-toi, Hélène, si la mer est forte avec des vagues de plus de 2,5 m, on a parfois du répit avec un vent de seulement 25 nœuds…Notre dernier dîner dans le carré a tourné à la débâcle : sauce vinaigrette répandue sur les sièges bâbord, assiettes avec option surf. Pour limiter les dégâts, Daniel maintient mon assiette pleine en bonne position en attendant que je rapplique après mon quart. Daniel D a rattaché ce matin un des deux gros bidons bleus positionnés près des haubans qui a versé durant la nuit. Ces derniers contiennent chacun 2 amarres de 100 m qui serviront à la remontée des Canaux de Patagonie. Il va sans dire que pour l’exercice, il a capelé la longe de son gilet sur la ligne de vie. Sécurité oblige ! Le moral est bon mais, on sera quand même contents d’arriver au Cap Vert à Mindelo sur l’île de Sao Vincente ! »

15 oct 2018, Emmanuel . Encore 145 miles à courir avant Mindelo

Position le 15 oct à 9 h UTC : 17° 42′ N, 22° 38′ W. 1018 hPa, vent 9 kt NE,

« Mer peu agitée. cap 257° à 145 milles de Mindelo, île Sao Vicente. 175 milles parcourus ces dernières 24 h. »

Puffin des Anglais. Photo Emmanuel

 

15 oct 2018, Emmanuel . Ilho Sao Vicente en vue

position: 17° 01′ N, 24° 43′ W, 1018 hPa, cap 255°, vent quasi nul 3 kt Nord

« progression au moteur, GV haute, mer belle + vaguelettes. Nous apercevons dans la brume, encore très loin, le Monte Verde haut de 750 m qui domine l’île São Vicente, où se trouve Mindelo, une ville de 76 000 habitants, qui possède une marina où nous devrions arriver en début d’après-midi. »

16 octobre. Daniel D. Arrivée au Cap Vert

cap vert arrivee.jpegDaniel D. nous envoie une photo de l’arrivée sur les îles du Cap Vert

…. et Emmanuel une photo de son presse étoupe!presse etoupe.jpeg

« Le presse étoupe nous fait souci depuis le sac à gravas pris dans l’hélice. Une fuite s’est installée. Nous pompons deux à trois fois par jour. Réparation demain par Kai Brossmann, habitué à ce problème. »

Kai Brossmann, qui gère la marina, tient aussi un shipchandler. Il a des problèmes de presse étoupe à réparer suite à des rencontres avec des sacs à gravas 7 ou 8 fois par an. Il envoie un mécanicien et un plongeur demain matin à 9 heures. Le moral remonte !

17 octobre. Emmanuel. Accueil à la Marina

position: 16°53′ N, 24°59′ W, au mouillage dans la marina de Mindelo.

« C’est sous une petite brise du Nord Est que s’est terminée l’approche de l’île São Vicente, une belle occasion d’établir notre magnifique Spi asymétrique décoré à l’effigie de Laureline, selon un dessin réalisé par Hélène.

Arrivée sous spi au Cap Vert : le papa et l’effigie de sa fille dessinée dans la voile

Spi2

spi3

(je sais, il faut mettre l’horizon droit en principe… mais c’est comme ça que le photographe l’a vécu, et c’est comme ça que je le ressens aussi quand on sort le spi)

arrivee

Mindelo & nuage(photos Daniel D)

arrivee2.jpeg

Au ponton deux employés de la marina nous ont attendus pour nous porter assistance à l’amarrage. Ici on utilise des pendilles. Au bureau, Flavia nous attendait avec son grand sourire, elle avait reçu la veille le mail d’Hélène annonçant notre approche.

Flavia nous accueilleFlavia.jpeg

Après les formalités de douane et de police maritime, nous avons rencontré Kai Brosman, ingénieur en électronique marine. Il dirige BoatCV, un atelier très bien équipé, soumis à Iso 9006, en mesure de s’occuper de n’importe quel équipement. Nous lui expliquons  notre souci de voie d’eau par le presse étoupe depuis le choc avec un sac à gravas. Depuis les côtes du Sahara oriental, nous pompons dans les varangues plus de 100 litres d’eau de mer par jour.

Dès ce matin à 9 heures, il vient au bateau nous présenter César et Nani, deux mécaniciens diesel. Ils examinent de près la panne. Ils reviendront cette après-midi à 15h avec le matériel et les pièces. »

Préparation de la pêche Mindelo 17 oct (photos Emmanuel)

pecheurspecheiurs2pecheurs3

18 octobre. Emmanuel   ça y est, c’est réparé !

« L’équipe de Kai Brossmann paraît compétente et inspire confiance. Le presse étoupe : il n’a rien. L’arbre : il n’a rien. Chacun des 4 silent bloc : il ne sont pas cassés. Par contre le système de refroidissement de l’échappement par le circuit d’eau de mer a bougé au moment du choc. Vérification moteur en marche avant, c’est bien là que ça fuit. Il a suffit de le remettre en place, et de refaire les serres joints. Réparation terminée en 1 heure. Le taux sanguin d’adrénaline est descendu, celui de l’ocytocine est remonté en flèche. »

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close